Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Posté le 12 août 2014 par L'Echo

#IfTheyGunnedMeDown: le hashtag qui fait réfléchir

Quelle photo de moi serait publiée dans la presse si j'étaisa battue par la police? Une question et un hashtag qui font réfléchir après la mort d'un afro-américain le week-end dernier.

par Anne-Sophie Bailly

Au cours du week-end, un policier a abattu un jeune noir, Michael Brown, 18 ans, dans la ville de Ferguson, dans le Missouri. Depuis, la région est la proie d'émeutes et le FBI a ouvert une enquête sur les circonstances qui ont mené à la mort du jeune homme.

C'est que les récits sur les circonstances du décès du jeune homme diffèrent fondamentalement.

  • Selon un témoin, Michael Brown marchait dans la rue quand un agent de police s'en est pris à lui et a tiré sur l'adolescent, qui avait les mains en l'air.
  • Selon la police, Michael Brown a été tué après avoir agressé un policier et tenté de lui dérober son arme.

Depuis, la révolte est donc dans les rues avec des accrochages et des coups de feu tirés dans Ferguson, mais également sur les réseaux sociaux. L'opinion publique s'insurge en effet contre la photo utilisée par les medias pour présenter Michael Brown. Une photo où l'on voit le jeune afro-américain "montrer des signes évidents de "gang", alors qu'il semble être décrit par ses amis comme quelqu'un de gentil et de sportif.

Capture

Twitter s'est emparé de l'affaire sous le #IfTheyGunnedMeDown en posant la question: "Quelle photo les medias utiliserait de moi si j'étais abattu par la police?"

 Depuis, de nombreux twittos posent des photos d'eux même dans les deux versions: la sage et celle qui serait reprise dans la presse.

 Une initiative qui fait réfléchir sur le rôle de la presse. Moi la première.

Réactions