Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Astuce

Posté le 20 septembre 2016 par L'Echo

WhatsApp? N'oubliez pas ceci avant le 27

Wafb

Le populaire service de messagerie WhatsApp a récemment actualisé sa politique de protection de la vie privée. Conséquence : tous les utilisateurs recevront bientôt des publicités plus personnalisées et leur numéro de GSM sera associé à leur profil Facebook. Dans cet article, nous vous expliquons comment empêcher cela. Mais ne tardez pas : à partir du 27 septembre, vous ne pourrez plus faire marche arrière.

Lors du rachat de WhatsApp par Facebook en 2014, Mark Zuckerberg promettait encore aux utilisateurs que les deux services n'échangeraient jamais d’informations entre eux. Fin août toutefois, WhatsApp a changé son fusil d’épaule en actualisant pour la première fois depuis quatre ans ses conditions de protection de la vie privée. Principale nouveauté : les données de votre compte WhatsApp, comme votre nom et votre numéro de téléphone, seront bientôt communiquées à Facebook pour permettre au réseau social d'« améliorer votre expérience à l'aide de publicités et produits ciblés ».

Publicité indésirable ?

Il n'y a a priori pas de quoi paniquer. Car quoi qu'il arrive, les conversations ou numéros de téléphone des utilisateurs ne seront en aucun cas publiés sur Facebook et vous ne devez pas non plus craindre – contrairement à ce qu'affirment certains médias – d'être assailli via WhatsApp par des messages publicitaires indésirables. Par contre, le service de messagerie entend bien se pencher au cours des prochains mois sur différentes manières d'améliorer la communication entre les entreprises et les consommateurs. On peut par exemple penser à des messages pour suivre la livraison de colis, à des mises à jour sur l'heure de départ de votre avion, etc. mais nous sommes encore bien loin des publicités indésirables.

L'acceptation des nouvelles conditions d'utilisation n'aura dans un premier temps que peu de conséquences sur Facebook. Vous y recevrez progressivement des publicités plus ciblées ainsi que de meilleures suggestions d'amis. Il s'agira naturellement avant tout de vos contacts WhatsApp avec lesquels vous n'êtes pas encore amis sur Facebook. Si vous souhaitez toutefois éviter un tel croisement entre les deux services, nous vous invitons à suivre les étapes suivantes avant le 27 septembre :

  • Ouvrez WhatsApp sur votre smartphone et rendez-vous dans les Paramètres.
  • Accédez à Mon Compte, et décochez l'option Partagez les informations de mon compte.
  • Choisissez ensuite sur la fenêtre de dialogue qui apparaît Ne pas partager pour confirmer votre choix. Comme nous l'avons dit précédemment, vous ne pourrez plus revenir en arrière, si ce n'est lorsque la politique de confidentialité de WhatsApp sera à nouveau mise à jour. Après avoir fait votre choix, l'option disparaîtra d’ailleurs automatiquement des paramètres WhatsApp.

Michel van der Ven

Posté le 6 septembre 2016 par L'Echo

Windows 10: transformez votre PC en écran de projection

Win10

Si vous disposez de deux ordinateurs Windows 10 modernes, vous pouvez "projeter" sans fil l’écran d’une des deux machines sur celui de l’autre, mais aussi piloter le second ordinateur entièrement à distance. Cet article vous explique comment procéder.

Sur chaque ordinateur portable ou de bureau récent équipé de la dernière mise à jour Windows 10, vous disposez désormais (sous Paramètres, Système) de la fonction Projection sur ce PC. Ce réglage est d’ailleurs assez vague : vous pouvez y définir dans quelles circonstances autoriser la projection (uniquement sur un réseau sécurisé, uniquement lorsque le câble d’alimentation est branché, etc.) mais il n’est expliqué nulle part comment faire concrètement. Qu’à cela ne tienne, suivez le guide!

  • Sur l’ordinateur sur lequel vous souhaitez projeter: rendez-vous dans le menu précédemment mentionné et choisissez Disponible partout (sur réseaux sécurisés) sous Autorisation. Nous vous épargnerons les trois autres options, nettement moins importantes pour un bon fonctionnement de la projection.
  • Sur l’ordinateur dont vous souhaitez projeter le contenu: cliquez sur la loupe dans la barre des tâches, tapez le mot « projeter » et cliquez ensuite sur le meilleur résultat : Projeter sur un deuxième écran. À droite de l’image apparaît un menu à options proposant quatre méthodes de projection différentes, parmi lesquelles Dupliquer (deux fois le même écran), Étendre (le bureau s’étale sur les deux écrans) et Deuxième écran uniquement. Choisissez par exemple Dupliquer et cliquez au bas du menu à options sur Se connecter à un écran sans fil. L’ordinateur recherche alors l’autre ordinateur qui, si tout va bien, devrait apparaître dans la liste. Cliquez sur le nom de l’ordinateur détecté et confirmez la connexion à l’autre appareil (!) en cliquant sur Oui. Peu après, les deux écrans affichent la même image.

Dans des conditions idéales (lisez : avec deux ordinateurs récents et puissants), il est également possible de commander l’ordinateur à distance par la souris, le clavier et, éventuellement, l’écran tactile. Mais le matériel de l’un de nos appareils était visiblement trop vieux pour un tel scénario.

Ne manquez pas nos précédentes astuces Windows 10:

Michel van der Ven

Posté le 11 juillet 2016 par L'Echo

Quelques réglages pratiques sur Netflix

Netflixtip

Lorsque vous regardez Netflix via la télévision ou une app, les réglages possibles sont somme toute assez limités. Par contre, si vous l’utilisez sur votre ordinateur, les possibilités de personnalisation sont bien plus nombreuses, de la qualité du flux vidéo à la couleur des sous-titres. Explications.

En tant qu’abonné Netflix, vous avez sans aucun doute déjà visionné une série ou un film via votre navigateur. Depuis l’écran d’accueil, vous pouvez accéder directement aux nombreux réglages du service vidéo : placez le curseur de votre souris sur votre nom d’utilisateur jusqu’à ce qu’un menu déroulant apparaisse, et cliquez sur Votre compte.

Dans la section Mon profil, vous trouverez six réglages possibles. Avec Affichage des sous-titres, vous pouvez non seulement choisir la couleur du texte, mais aussi sa police, sa taille, le type et la couleur de l’ombre sous les lettres. Si vous préférez, vous pouvez aussi placer un arrière-plan ou une fenêtre derrière les sous-titres – ici aussi de la couleur de votre choix ou légèrement transparente.

Si cela vous énerve que Netflix lance automatiquement l’épisode suivant lorsque vous venez d’en visionner un, désactivez cette fonction dans Paramètres de lecture. Ici, vous pourrez également choisir la qualité vidéo souhaitée, bien que le choix automatique soit le plus souvent préférable. En cas de (trop) faible bande passante, Netflix rétrograde légèrement la qualité d’image, pour que le flux ne bafouille pas et ne doive pas « tamponner » pendant des heures. Si vous avez un abonnement Netflix Ultra HD, mieux vaut utiliser le câble Ethernet pour connecter votre téléviseur 4K à votre routeur : les réseaux Wi-Fi classiques ne sont pas assez performants. Vous pouvez faire le test en cochant Élevée, puis en lançant un programme en qualité 4K. Chez nous, il ne n’est ensuite rien passé, jusqu’à ce que nous connections un câble. Autre solution, choisir la position Auto : la qualité d’image sera alors réduite, mais n’en restera pas moins très bonne.

La section Historique contient elle aussi plusieurs extras pratiques. Vous voyez exactement quand vous avez regardé tel film ou série, sur quel appareil et votre évaluation du contenu. Vous pouvez d’ailleurs ensuite très facilement modifier ce score, exprimé en étoiles.

Michel van der Ven

Posté le 16 juin 2016 par L'Echo

Vérifiez en un clin d’œil si vos comptes ont été piratés

Pwned

Vous avez peut-être vous aussi reçu un e-mail de la part de LinkedIn à propos d’une faille de sécurité vieille de quatre ans et qui continue de jouer des tours au site et à certains de ses utilisateurs. Chez Adobe et Sony PlayStation aussi, des millions de données d’utilisateurs ont déjà été dérobées, et il y a fort à parier que, tout ou tard, une autre grosse boîte subisse à son tour un vol d’identité. Le risque est donc bien réel de voir l’un de vos comptes piraté. Heureusement, il existe un moyen très rapide d’en avoir le cœur net.

Le site Web Have I Been Pwned? (littéralement : ai-je été piraté ?) vous permet facilement de vérifier, à l’aide de votre adresse e-mail ou identifiant, si l’un de vos comptes a déjà été la cible de criminels par le passé. Le cas échéant, et le site ne propose ensuite pas de remède (comme la réinitialisation de vos mots de passe), le hacker a en principe encore la possibilité d’abuser de votre identité dérobée.

Triste privilège

Lors de notre test, deux problèmes ont été identifiés. Le premier n’était pas une surprise, car, en 2013, nous faisions partie des victimes du piratage d’Adobe, à l’instar de 152 millions d’autres utilisateurs. Nous avions alors immédiatement choisi un nouveau mot de passe, suite à quoi nous ne courions plus aucun risque – selon Adobe. À notre plus grande surprise, nos identifiants d’un autre site connu avaient également fuité, là aussi depuis 2013. Lorsque nous nous sommes ensuite rendus sur ce site, que nous n’utilisions plus depuis longtemps, nous avons été instamment priés de choisir un nouveau mot de passe. Visiblement, les risques de sécurité étaient ici assez sérieux. Sans Have I Been Pwned?, nous ne nous en serions pas (voire sans doute jamais) rendu compte.

Le site vous indique de plus le top dix des plus grandes fuites de données (LinkedIn a ainsi le triste privilège de présider cette liste avec 164 millions de comptes craqués, juste derrière MySpace) et propose une fonction pratique de notification (« Notify ») qui vous avertit dès que l’une de vos adresses e-mail se retrouve galvaudée par l’un ou l’autre service Web mal sécurisé.

Michel van der Ven

Posté le 16 juin 2016 par L'Echo

Avec cette app, fini les arrivées tardives au travail

Trafficcheck

Le trajet de et vers le travail est sans aucun doute le plus important pour la plupart des automobilistes. Avec Traffic Checker, une nouvelle fonction de TomTom MyDrive, vous savez désormais avec précision à quelle heure vous devez partir pour arriver à temps au bureau – ou à toute autre destination. L’app est disponible gratuitement pour smartphones iPhone et Android.

Avec MyDrive, les détenteurs d’un GPS TomTom peuvent déjà transmettre une destination à l’appareil, avant même de prendre le volant. La nouvelle fonction Traffic Checker se débrouille toutefois aussi bien sans TomTom. Pour vous connecter, vous avez simplement besoin d’un compte TomTom, et vous pouvez vous en créer un rapidement (et gratuitement) via l’app. Pour un bon fonctionnement de Traffic Checker, il est bien sûr nécessaire d’introduire vos adresses de domicile et de travail dans MyDrive.

Un widget ou une notification

Trafficcheck2

Les utilisateurs d’iPhone peuvent vérifier à tout moment la durée de leur trajet domicile-travail, avec les éventuels ralentissements, via un widget pratique, à activer une seule fois. Ouvrez pour cela le Centre de messages (faites glisser le haut de l’écran vers le bas) et cliquez sur l’onglet Aujourd’hui. Cliquez tout en bas sur le bouton Modifier et appuyez ensuite sur le petit « plus » vert à côté de TomTom Traffic Checker pour ajouter le widget à l’aperçu Aujourd’hui. Ce petit assistant vous indique en un clin d’œil la durée prévue et, si vous cliquez dessus, vous pouvez aussi facilement ajouter une autre destination dans l’app MyDrive.

La version Android fonctionne un petit peu différemment. Les utilisateurs de cette app reçoivent une notification personnelle lorsqu’un ralentissement intervient sur le trajet. De plus, les appareils Android disposent déjà d’une telle fonction embarquée, à savoir Google Now (et plus précisément la partie Now Cartes). Les temps de trajet diffèrent d’ailleurs parfois entre les deux apps, mais il nous a semblé que les données de TomTom (lisez : du service d’infos trafic en temps réel de TomTom Traffic) étaient en général légèrement plus précises.

Michel van der Ven

Posté le 4 mai 2016 par L'Echo

"Whatsappez" encore plus vite (sur votre PC)

Whatsapptip

Comme tout le monde le sait, les réseaux sociaux Facebook et Twitter existent à la fois sous forme de site Web et d’app. Ce que peu de gens savent par contre, c’est qu’il en va de même pour le service de chat WhatsApp. Il était donc grand temps d’y remédier! Avec la version PC, vous pourrez désormais "whatsapper" bien plus rapidement que sur le petit clavier de votre smartphone.

Le site où vous pouvez chatter depuis votre PC ou Mac s’appelle – tout simplement – WhatsApp Web. Le service est compatible avec la plupart des navigateurs, mais mieux vaut utiliser Firefox, Google Chrome ou Opera pour profiter des fonctions avancées (ajouter des légendes aux photos, enregistrer des messages vocaux, etc.). Il est aussi important que votre smartphone reste connecté durant les séances de chat, de préférence via Wi-Fi. Les messages sont en effet toujours envoyés via votre téléphone, même si cela ne se remarque pas dans la pratique.

Un code QR à scanner

Lorsque vous vous rendez pour la première fois sur WhatsApp Web, vous devez établir une connexion entre le site et l’app mobile. Pour ce faire, scannez le code QR affiché sur la fenêtre de votre navigateur. Le modus operandi diffère d’une plateforme mobile à l’autre (Android, iOS...) mais est clairement expliqué sur la page, en dessous du code QR. Après avoir scanné ledit code, WhatsApp Web vous présente l’ensemble de vos conversations et vous pouvez continuer à bavarder via votre ordinateur.

La version Web de WhatsApp offre grosso modo les mêmes possibilités que son pendant mobile, de l’envoi de pièces jointes à la création de groupes de chat. Un petit plus appréciable toutefois: la possibilité de recevoir des notifications sur le bureau, sous la forme de petites fenêtres pop-up. Les nouveaux messages entrants ne pourront ainsi plus vous échapper.

Michel van der Ven

Posté le 14 mars 2016 par L'Echo

Éditer vos documents sans les mains avec Google Docs

Gdocsspraak

Documents Google (ou Google Docs) – le traitement de texte en ligne du géant américain – propose déjà depuis quelque temps la possibilité de dicter votre texte à taper. La nouvelle version du logiciel comprend désormais même les commandes de mise en forme, pour vous permettre de vous passer définitivement du clavier. Suivez le guide pour en savoir plus.

La saisie vocale dans Google Docs n’est pour le moment disponible que sur Chrome. Cette fonction est également visible dans les autres navigateurs, mais il n’est pas possible de la sélectionner. Ouvrez donc la suite bureautique en ligne dans Chrome et créez un nouveau document. Dans le menu Outils, cliquez sur Saisie vocale. Un grand micro apparaît alors à gauche de l’écran. Réglez la langue sur Français, cliquez sur le bouton et commencez à parler normalement. Google Docs convertira alors parfaitement vos paroles en texte, rapidement et avec incroyablement peu de fautes.

Dans certaines langues, comme le français, vous pouvez également introduire « sans les mains » des points, des virgules ou des points d’exclamation, et utiliser des commandes comme « à la ligne ». Vous trouverez les commandes correspondantes sous le point d’interrogation à côté du micro. La nouvelle version de Google Docs va encore plus loin et vous permet de mettre votre texte en forme vocalement. Pensez à la sélection et à la mise en italique de paragraphes, à la modification de la police ou à la création de listes. Cette fonction ne marche toutefois, jusqu’à nouvel ordre, qu’en anglais. De plus, la langue de votre compte Google doit également être réglée sur celle de Shakespeare.

Michel van der Ven

Posté le 18 février 2016 par L'Echo

Découvrez les innombrables genres cachés de Netflix

Netflixtruc

Pour aider les utilisateurs à retrouver facilement un film ou une série, le service de vidéo Netflix a classé son offre en douze genres. Vous avez ainsi le choix parmi douze catégories. Mais en réalité, il en existe des milliers. Pour savoir comment accéder à tous ces genres différents, souvent très pointus, suivez le guide.

«Films politiques sombres des années 1970», «Documentaires biographiques primés», «Horreur avec des loups-garous», «Action & aventure avec Jean-Claude Van Damme», etc. Voici un bref échantillon des près de quatre mille sous-genres disponibles sur Netflix. Et il y a un truc pour pouvoir tous les consulter. Une mise en garde s’impose toutefois: risque élevé d’addiction, vous pourriez bien y passer de longues soirées...

Modifier le numéro

Voici comment cela fonctionne: lorsque vous surfez sur Netflix depuis votre ordinateur et que vous sélectionnez un genre, un numéro apparaît dans la barre d’adresse de votre navigateur. Introduisez simplement le numéro d’un autre (sous-)genre et Netflix vous présentera tous les films et séries qui y correspondent. Inutile de jouer au «vogelpik», vous trouverez un aperçu de tous les codes ici (cliquez sur Extended List pour la version longue). Vous avez trouvé ce que vous cherchiez? Cliquez sur le plus pour ajouter le film ou la série à la liste des choses à voir. Vous pourrez ainsi retrouver très facilement le programme en question lorsque vous regarderez Netflix via la télévision ou une app.

D’ailleurs, tous les codes de la liste ne fonctionnent pas toujours. Certains genres ne sont disponibles que dans certains pays, tandis que d’autres semblent provisoirement réservés pour des films et séries à venir.

Michel van der Ven

Posté le 25 janvier 2016 par L'Echo

Copiez des photos vers votre iPhone avec un lecteur de carte

Kaartlezen

iOS 9.2, le tout dernier système d'exploitation mobile d'Apple, présente une nouvelle fonction qui intéressera tout particulièrement les photographes. À l'aide d'un lecteur de carte, ces derniers peuvent en effet désormais copier très facilement les photos de leur appareil photo numérique (APN) vers leur iPhone. Pratique si vous souhaitez rapidement partager quelques clichés avec vos proches, ou simplement pour libérer de la place sur votre carte mémoire.

Pour pouvoir exploiter cette nouvelle fonction, il vous faut, outre un appareil équipé d'iOS 9.2, un lecteur de carte compatible – lisez : doté d'une fiche Lightning. Vous pouvez le commander directement chez Apple (l'adaptateur Lightning vers lecteur de carte SD coûte 35 €), mais d'autres fabricants proposent des produits similaires, comme le lecteur de carte microSD pour iOS PhotoFast CR-8800. Les solutions bon marché, improvisées en mettant bout à bout différents adaptateurs, ne fonctionnent malheureusement pas, comme nous avons pu l'expérimenter. Ni même lorsque vous branchez le câble USB vers Lightning de votre iPhone ou iPad dans votre APN. Épargnez-vous donc cette peine, et cet argent.

Importer des images

Kaartlezen2

Dès que le lecteur – branché – détecte la carte SD, l'app Photos de votre iPad ou iPhone démarre automatiquement. Elle importera ensuite vos images dans leur résolution d'origine et les triera par Moments, Collections et Années. La fonction d'importation supporte tous les formats photo les plus courants, comme JPEG et RAW, ainsi que les formats vidéo SD et HD, dont H.264 et MPEG-4.

Notez que la possibilité de copier des photos vers un iAppareil n'est pas entièrement neuve. Le « Kit de connexion d'appareil photo » d'Apple, commercialisé depuis 2010, le permet également, mais uniquement vers les iPad équipés d'une (ancienne) prise 30 broches.

Michel van der Ven

Posté le 22 décembre 2015 par L'Echo

Astuce Office Excel: placez des cartes géographiques assorties de données

Excelkaart

On ne peut pas vraiment dire que Microsoft Excel soit avare de fonctions. Et pourtant, il est possible d’en ajouter encore d’autres avec des applications extérieures appelées « add-ins ». L’une des plus intéressantes est sans doute Cartes Bing. Elle vous permet en effet d’insérer des cartes géographiques dans votre feuille de calcul, et de faire apparaître à côté des villes des chiffres et des diagrammes. Suivez le guide pour savoir comment faire.

L’add-in Cartes Bing est déjà disponible pour Office 2016, mais la version 2013 fonctionne tout aussi bien. Pour ajouter une carte à votre tableau Excel, c’est très simple :

• Dans Microsoft Excel, rendez-vous dans l’onglet Insertion et cliquez sur le bouton rouge Store.

• Dans la fenêtre qui s’ouvre, sélectionnez Cartes Bing (facilement identifiable à sa couleur jaune). Cliquez ensuite sur Continuer et une carte du monde apparaît immédiatement sur votre feuille.

• Vous pouvez déplacer la carte, l’agrandir ou la rapetisser et, le cas échéant, la remplir dans la foulée de données d’exemple pour avoir une meilleure idée de toutes les possibilités. Ici, nous avons créé une carte avec nos propres données : une première colonne contenant trois endroits (nous avons choisi Bruxelles, Anvers et Gand), jouxtant deux colonnes contenant des chiffres (que vous pouvez appeler, par exemple, Revenus et Dépenses).

• Sélectionnez toutes les cellules contenant des informations, cliquez au-dessus de la carte sur l’icône d’emplacement et les chiffres seront automatiquement « placés » sur la carte, à côté des villes sélectionnées. En guise d’emplacement, vous pouvez d’ailleurs choisir une adresse, un pays, une province, un code postal ou encore des degrés de latitude/longitude. Bing est suffisamment intelligent pour générer la carte adéquate sur la base de ces données.

N’hésitez pas à cliquer sur la petite roue crantée au-dessus de la carte pour pouvoir modifier tous les paramètres : type de carte, modèle de diagramme, couleurs utilisées, etc. La troisième icône, un petit entonnoir, vous permet de filtrer certains emplacements que vous ne souhaitez pas utiliser. La carte sera alors automatiquement actualisée et vous ne verrez plus que les emplacements pertinents.

Michel van der Ven

Suivez T-zine aussi sur Twitter Facebook RSS