Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

février 2017

Posté le 17 février 2017 par Vincent Papaleo

Une IA pour l'électroménager

DysonLe constructeur Dyson, surtout connu pour ses aspirateurs, ne veut en aucun cas rater le train de la domotique et de l’Antelligence Artificielle. Et pour prendre ce train, le groupe a ouvert un tout nouveau centre de recherche et développement à Singapour.

Même si Dyson a déjà lancé sur le marché des aspirateurs-robots complètement autonomes, le constructeur d’appareils électroménagers se doit d’innover pour poursuivre sa croissance. Pour y parvenir, Dyson a injecté pas moins de 561 millions de dollars dans un tout nouveau centre de recherche basé à Singapour. Ce centre sera spécialisé dans la recherche en robotique et en Intelligence Artificielle.

Le groupe britannique ne cache pas son intention : produire des aspirateurs, des sèche-cheveux ou encore des ventilateurs connectés et équipés d’une Intelligence Artificielle. Les robots domestiques sont à nos portes…

Posté le 17 février 2017 par Vincent Papaleo

Les internautes peuvent être pistés même en changeant de navigateurs

NavigateursPour éviter d’être pisté sur le Net, cela ne suffit pas de vider le cache du navigateur, et ce, pour une simple et bonne raison : la constitution d’une empreinte constituée par les caractéristiques du navigateur. Changer de navigateur pour éviter la construction de cette empreinte et le pistage qui s’ensuit est donc la seule solution, mais peut-être plus pour longtemps….

Des chercheurs des universités de Lehigh et Saint Louis ont développé un nouveau type d’empreinte qui ne se base plus sur le navigateur, mais bien sur les caractéristiques de l’ordinateur utilisé par l’internaute. Pour créer ce nouveau type d’empreinte, les chercheurs se servent des API (Application Programming Interface) du système ainsi que des ressources matérielles de l’ordinateur qui, habituellement, ne changent pas. Les tests menés sur près de 2000 utilisateurs montrent que cette technique de pistage atteint un taux de réussite de 99,2% !

Les chercheurs ne veulent pas vendre leur développement – le code source est d’ailleurs disponible en Open Source sur Internet – mais plutôt démontrer qu’il est possible de créer une empreinte qui ne soit pas liée au navigateur. Néanmoins, la technique n’est pas encore tout à fait aboutie et un navigateur résiste encore et toujours à l’envahisseur : Tor Browser. Le navigateur sécurisé bloque en effet des fonctionnalités et des technologies utilisées par les chercheurs pour créer leurs empreintes.

Posté le 10 février 2017 par Vincent Papaleo

Convertissez des fichiers PDF en un tournemain !

PdfcandySi vous êtes un utilisateur régulier du format PDF, vous rencontrez souvent la même problématique avec ce type de fichier : comment convertir un fichier PDF dans un autre format et vice-versa. La solution ? PDF Candy !

Il n’y a rien de vraiment compliqué à expliquer au sujet de ce service, vous comprendrez tout dès la page d’accueil sur laquelle vous trouverez tous les différents formats de conversion. Une fois votre fichier à convertir chargé sur le système, les serveurs de PDF Candy se chargeront du travail. Vous pourrez également changer le découpage de vos pages, les assembler, compresser le fichier, le protéger, ajouter un filigrane ou effectuer une rotation. Si vous n’avez plus d’autres manipulations à appliquer à votre nouveau fichier, il ne vous restera plus qu’à le télécharger sur votre disque dur.

PDF Candy n’est bien entendu pas la seule plateforme proposant ce type de service, mais ici vous aurez droit à une relativement bonne qualité de conversion, à la gratuité et à une interface exempte de toute publicité.

 

Posté le 10 février 2017 par Vincent Papaleo

Du dessin vectoriel simple et rapide

VecteezyLes logiciels qui se dédient au dessin vectoriel sont souvent de véritables usines à gaz difficilement utilisables pour les novices. Sauf si vous utilisez l’éditeur en ligne proposé par Vecteezy

Le leitmotiv de Vecteezy pourrait être « keep it simple ! ». Oubliez en effet toute inscription ou autre installation d’add-on sur votre navigateur : tout reste simple d'utilisation. Un dessin d’exemple vous est même proposé dès votre arrivée sur le site. Vous pouvez facilement importer un fichier dans Vecteezy et même utiliser un fichier svg que la plateforme supporte sans aucun problème. Au niveau des outils d’édition, rien de bien compliqué, même pour un débutant. Le travail peut ensuite être sauvegardé en ligne pour y revenir ultérieurement ou être exporter dans un format bmp, png et, cela va de soi, svg.

Vecteezy est gratuit et sans aucune publicité. On regrettera donc uniquement l’impossibilité de gérer les calques, un défaut qui ne devrait embêter que les plus habitués au dessin vectoriel et ceux qui veulent absolument utiliser des fonctionnalités plus poussées.

 

Posté le 10 février 2017 par Vincent Papaleo

Le diffuseur de présentations

BeamiumLa plupart du temps, les éditeurs de présentations en ligne vous aident à réaliser de superbes présentations, avec de beaux rendus, l’intégration de média ou encore des liens, mais une fois cette préso terminée, il est parfois difficile de la récupérer et de la diffuser en direct à votre auditoire. C’est là que Beamium intervient.

Le service se charge donc de diffuser en direct et en temps réel votre présentation PDF et ce, sans devoir installer un quelconque logiciel ou module dans votre navigateur puisqu’il suffit de glisser et déposer le fichier PDF directement sur la page de Beamium. Une fois votre fichier en place, vous recevrez un lien à partager avec les participants, qu’ils suivent la réunion à distance ou sur place. Ils suivront votre présentation slide après slide, en temps réel, et pourront réagir à celle-ci soit durant la présentation, soit à la fin. Notez au passage qu’il est possible pour les participants de télécharger la présentation si tel est votre souhait à la fin de la conférence.

Le système proposé par Beamium est simple d’utilisation, rapide et gratuit si vous limitez la présence en ligne de votre présentation à deux semaines. Dans la version payante, vous aurez la possibilité bien entendu de laisser la présentation en ligne le temps que vous voulez, mais également d’analyser le succès de votre présentation et de récolter des données de contact.

Posté le 10 février 2017 par Vincent Papaleo

Rendez vos vidéos interactives

H5pDans un cadre pédagogique, la vidéo est un support largement apprécié par les formateurs. Ils savent également que rendre une vidéo interactive, c’est avoir la certitude que leur public sera attentif et participera beaucoup plus à la leçon ou la formation. H5P est justement un outil formidable pour transformer vos simples vidéos en véritables outils interactifs.

Pour ajouter une vidéo dans l’éditeur de H5P, rien de plus simple : indiquez tout simplement l’URL Youtube sur laquelle le système pourra récupérer la vidéo ou fournissez directement une vidéo stockée sur votre disque dur. Attention qu’il y a une limite de taille : 16 Mo. Indiquez le titre et une rapide description avant de vous lancer dans l’intégration d’outils interactifs. Ces derniers peuvent être glissés et déposés sur la vidéo au moment désiré lors de la lecture. Les interactions peuvent ^rendre la forme de textes, d’images, de boutons, de liens web et bien entendu des questions à choix simples ou multiples. Notez au passage que la correction de ces questions est immédiate pour renforcer la compréhension de l’apprenant. Un récapitulatif des résultats peut être inséré en toute fin de lecture de la vidéo. La vidéo rendue interactive peut finalement être sauvegardée sur la plateforme et être lancée via un lien unique.

H5P est un outil très puissant qui devrait ravir les professionnels de la formation, non seulement pour sa simplicité d’utilisation, mais également pour ses nombreuses fonctionnalités et, surtout pour sa gratuité !

Posté le 10 février 2017 par Vincent Papaleo

De l’acide gastrique comme source d’énergie pour les médicaments électroniques

GeluleSi vous vous souvenez encore vaguement de vos cours de physique et de chimie, vous savez déjà que la plupart des piles et autres batteries fonctionnent avec de l’acide. Le MIT a utilisé cette vieille technique pour produire du courant avec de l’acide chlorhydrique, un acide produit par notre bon vieil estomac !

Mais pourquoi donc concevoir un générateur qui fonctionne à l’acide gastrique ? Tout simplement pour alimenter en énergie des médicaments électroniques qui pourraient, par exemple, diffuser un traitement spécifique, à un moment donné. Le MIT a donc développé un microgénérateur à base d’acide gastrique, un générateur de la taille d’une grosse gélule et comprenant un capteur de température et un transmetteur radio de 900 MHz ! En entrant en contact avec l’acide gastrique, ces deux pièces du générateur agissent en tant qu’électrodes, le courant passe et le tout s’alimente en électricité. Des tests ont d’ores et déjà été réalisés sur des porcs avec succès.

La gélule électronique doit encore être un peu plus miniaturisée et être déclinée sous plusieurs formes afin de diffuser un traitement ou devenir un capteur de signes vitaux. Le médicament électronique est bel et bien une réalité !

 

Posté le 10 février 2017 par Vincent Papaleo

L’ISS sera-t-elle reconvertie en hôtel de l’espace ?

IssLa Station Spatiale Internationale devrait arrive en fin de vie aux alentours de 2028. Seulement voilà, cette station a une envergure de 109 mètres et un poids de 400 tonnes, ce ne sera donc pas une mince affaire de l’enlever de son orbite et de la faire se désintégrer dans l’atmosphère terrestre. À moins que les modules ne soient pas détruits, mais trouvent plutôt une autre utilité…

L’agence spatiale russe pense en effet que la désintégration de l’ISS n’est pas une bonne idée, qu’une reconversion est possible en tant qu’hôtel de l’espace pour touristes richissimes. L’idée pourrait faire son petit bout de chemin auprès des responsables des autres agences spatiales puisque dans ce cas le financement de la maintenance de l’ISS ainsi que la poursuite d’expériences scientifiques seraient possible encore longtemps après la fin des missions prévues en 2028. Des entrepreneurs privés américains ont d’ailleurs plus ou moins la même idée, ce qui amène encore plus de poids au concept. Du côté européen, on penche plutôt pour un remorquage de plusieurs modules de la station jusqu’au point Lagrange 2 du système Terre-Lune pour en faire une station lunaire. Des études ont déjà démontré qu’il est effectivement possible de développer et de construire un remorqueur spatial électrique capable d’effectuer le boulot en tout au plus un an.

La NASA, quant à elle, se frotte les mains puisque ces idées, qu’elles soient privées ou d’origine étrangère, ont toutes un point commun : elles lui enlèvent une épine du pied. Ne pas mener une opération risquée de désintégration dans l’atmosphère terrestre, cela ne peut que plaire à l’agence spatiale américaine.

Posté le 10 février 2017 par Vincent Papaleo

Une IA chez « les Experts »

BrainGoogle Brain est la division en charge du développement des Intelligences artificielles au sein de Google. Cette division a terminé une nouvelle IA capable de rendre plus nettes et plus visibles des images qui sont en basse résolution à l’origine.

Vous vous êtes certainement déjà dit que ces séries policières américaines exagéraient un tantinet lorsque l’un ou l’autre agent demande à son ordinateur de donner plus de définition à cette vieille webcam un peu pourrie qui a filmé le coupable, non ? Pourtant, cette technique est en passe de devenir réalité grâce à l’utilisation d’une IA conçue à partir de 2 réseaux neuronaux. Le premier de ces réseaux va se charger d’analyser et de cartographier une image qui lui est proposée en basse résolution. Un travail de comparaison avec d’autres images similaires, mais possédant une meilleure résolution sera ensuite lancé par ce premier réseau neuronal. Il ne restera plus ensuite au deuxième réseau neuronal qu’à rendre l’image originelle plus nette, à l’ajuster et à y ajouter quelques détails réalistes pour obtenir au final une image de meilleure qualité et donc, plus lisible.

Pour l’instant, le résultat laisse encore un peu à désirer, mais la division Brain de Google espère encore faire évoluer son IA pour parvenir à des reconstitutions beaucoup plus fidèles à la réalité et même, à terme, à des restaurations complètes d’images en basse résolution.

 

Posté le 10 février 2017 par Vincent Papaleo

8 milliards d’objets connectés en 2017!

IdOLes objets connectés sont de plus en plus présents dans notre quotidien, tant dans la sphère professionnelle que privée. Une nouvelle étude du cabinet Gartner démontre à quel point et à quelle vitesse ce déploiement des objets connectés se déroule. Un seul chiffre pour 2017 : les dépenses dans ce secteur devraient avoisiner 1 700 milliards de dollars !

En terme de volume, c’est le secteur grand public qui tient le haut du pavé avec 3,1 milliards de capteurs et autres terminaux connectés devant être installés en 2017. Il s’agit principalement de systèmes automobiles, des TV connectées et des boitiers numériques. Si l’on se place sur un angle comptable, c’est le secteur professionnel qui dépense bien entendu le plus : près de 1000 milliards de dollars seront consacrés à l’achat et au déploiement des objets connectés au sein des entreprises. Il s’agit ici principalement de capteurs de mesure énergétique, de caméras de sécurités et de systèmes de localisation et de capteurs destinés au secteur de la santé en général.

1 700 milliards de dollars, une somme astronomique qui représente, pour 2017, une augmentation de 8,3 milliards d’objets connectés dans le monde entier, c’est-à-dire 2 milliards de plus qu’en 2016. Mais derrière ces chiffres se cache une autre réalité : l’infrastructure nécessaire au support et à la communication de ces objets connectés doit suivre le mouvement ce qui fait redouter à certains spécialistes un engorgement des réseaux de communication.

Suivez T-zine aussi sur Twitter Facebook RSS